Classement Ecoles d'Ingénieurs Généralistes - Post-Prépa
TOP 20 2019-2020

Découvrez le classement Eduniversal des Ecoles d'Ingénieurs Généralistes - Post-Prépa

FILTRE

1. X - Ecole Polytechnique

Diplôme d'Ingénieur polytechnicien

2. CentraleSupélec

Dilplôme d'Ingénieur Centralesupélec

3. Mines ParisTech

Cycle Ingénieurs Civils

4. ENSAE Paris

Diplôme d’ingénieur

5. Arts et Métiers Sciences et Technologies

Programme Grande École (Ingénieur Arts et Métiers ParisTech)

6. Ecole des Ponts ParisTech

Diplôme d'Ingénieur

7. ISAE - Institut Supérieur de l'Aéronautique et de l'Espace

Ingénieur ISAE-SUPAERO

8. ENSTA Paris

Formation d'ingénieur de l'ENSTA Paris

9. CESI École d'Ingénieurs

Cycle ingénieur-e Généraliste

10. IMT Lille Douai

Ingénieur IMT Lille Douai

11. Ecole Centrale de Marseille

Ingénieur Centralien

12. École Centrale de Nantes

Diplôme d'Ingénieur

13. École Centrale de Lyon

Ingénieur Généraliste

14. Ecole Centrale de Lille

Diplôme d'Ingénieur Centrale Lille

15. Chimie ParisTech

Cycle Ingénieur

16. ESPCI Paris

Ingénieur ESPCI

17. ENIB - Ecole Nationale d'Ingénieurs de Brest

Diplôme d'Ingénieur

18. Mines Nancy

Formation Ingénieur Civil des Mines

19. MINES Saint- Étienne

Ingénieur Civil des MINES

20. École des Mines de Nantes - IMT Atlantique

Diplôme d'Ingénieur

Choisir une Ecoles d'Ingénieurs Généralistes - Post-Prépa - lumière sur la spécialité

int_etoile Le secteur de l’Ingénierie

L’Ingénierie coordonne l’ensemble des acteurs de la filière et fait travailler des équipes multidisciplinaires, aux compétences pointues :

- Etudes techniques,
- Conseil (pour les décisions)
- Conception d’ouvrages, d’équipements de systèmes, de produits
- Management et contrôle des réalisations
- Inspection
- Assistance aux équipes

int_malette Travailler dans l’Ingénierie

Les jeunes diplômés en Ingénierie ont un taux d’emploi de 89.5% (source CGE 2020).

Ils sont 43% à occuper une fonction en Etudes, Recherche et Développement, 23% en Informatique, 15% en Services Techniques, 9% en Production industrielle, Travaux et chantiers, 4% en Commercial et Marketing, 3% en Gestion, Finance et Administration, 2% en Direction d’entreprise et 1% en Ressources Humaines ou Enseignement.

Concernant les secteurs choisis, les jeunes diplômés sont 54% à travailler dans les Services, dont 20% dans les Activités Informatiques, Télécommunications et Téléphonie et 16% en Ingénierie, R&D et Recherche. Ils sont 36% à travailler dans l’Industrie, dont 13% en Automobile, Aéronautique, Mécanique et Métallurgie.

int_blocnote La préparation aux écoles d’ingénieurs généralistes

Les classes préparatoires scientifiques Maths-Physiques-Chimie préparent aux concours d’entrée des écoles d’ingénieurs mais aussi des écoles nationales agronomiques et vétérinaires ainsi que des écoles normales supérieures.

Il existe plusieurs concours en fonction de la filière choisie, qui permettent de présenter plusieurs écoles à la fois : les concours communs Polytechniques, les concours CentraleSupélec, les concours Mines-Ponts, les concours Mines-Telecom, les concours E3a, FESIC Prépa, Banque filière PT, etc. Les sujets des épreuves écrites sont différents selon la prépa d’origine mais identiques entre les écoles. Sauf exception, les oraux d’admission sont communs à l’ensemble des écoles également.

Plusieurs écoles ajoutent l’épreuve TIPE : Travaux d’Initiative Personnelle Encadrés. Les TIPE ont pour objectif d’amener les étudiants en prépa à se mettre dans une situation de responsabilité. Le travail doit être centré sur une vraie démarche scientifique, explique l’association des Parents d’élèves du lycée Saint-Louis à Paris. Chaque année, le Conseil Supérieur de l’Enseignement vote pour une nouvelle thématique. Dès l’annonce du sujet de l’année suivante (en décembre ou janvier), les élèves commencent à y réfléchir. Les conférences scientifiques des lycées ou grandes écoles les aident à présenter une expérimentation de façon efficace. Le coefficient attribué à l’épreuve n’est pas le même selon les écoles.

int_blocnote Ecoles d’ingénieurs généralistes post-prépa

Après une prépa scientifique réputée très intense, quel privilège d’intégrer une école mondialement reconnue comme l’Ecole polytechnique, CentraleSupélec, Mines ParisTech, Arts et Métiers Paris Tech, ENSAE Paris Tech !

Leur mission ? Préparer leurs étudiants aux grands défis scientifiques, économiques, environnementaux et sociétaux du XXIe siècle. Tout en leur donnant les moyens d’être des créateurs de richesses, recherchés par les entreprises. 

Leurs formations sont à la fois généralistes et spécialisées.

Celle de l’Ecole polytechnique se déroule sur 4 années. Les trois premières permettent d’obtenir le titre d’ingénieur et la 4e d’être titulaire du diplôme de l’Ecole polytechnique. L’ensemble du cursus permet d’offrir une formation scientifique pluridisciplinaire, une formation humaine, militaire et sportive, une formation spécialisée.

De son côté, CentraleSupélec a construit, pour la rentrée 2018, une formation d’ingénieur-entrepreneur de haut niveau scientifique pour répondre aux nouveaux besoins des entreprises et de la société. Elle a été bâtie à partir des deux cursus actuels (Centralien et cursus Supélec). Les étudiants auront le choix de séquences thématiques, d’un semestre à l’international ou d’un double-diplôme. Ils pourront aussi choisir un parcours personnalisé dans la recherche, l’entrepreneuriat ou le digital par exemple. Il sera même possible d’étudier en alternance dès la 1ère année ou d’opter pour un « dual diplôme » permettant d’étudier en plus dans une université ou une grande école partenaire.

Quant à l’École des Mines de Paris, elle propose avec son cycle ingénieurs civils une formation  pluridisciplinaire, généraliste, à fort contenu technique, scienti?que et socio-économique. Elle offre 16 options au choix en 3e année, prévoit une période en entreprise de 9 à 21 mois et de 11 mois à  l’étranger.

int_oeil L’œil du spécialiste : pourquoi faire une école d'ingénieurs post prépa ?

Pour Elisabeth Crepon, Directrice de l'ENSTA Paris,  " Le choix d'une école d'ingénieurs est souvent difficile, pourtant il existe une école qui correspond à chacune et chacun. Ecoles pluridisciplinaires ou écoles spécialisées, elles sont très appréciées des recruteurs d'autant plus qu'elles sont le noyau restreint des écoles les plus réputées.

Cependant, des écoles moins prestigieuses mais qui répondent exactement à des besoins économiques et industriels régionaux, sont tout aussi convoitées. Toutes ces écoles ont à coeur de proposer une formation de qualité pour un public aux aspirations multiples. Que l'accès se fasse par les classes préparatoires, après une licence à l'université, en accès direct ou par apprentissage, elles contribuent toutes au système éducatif français que nous envient des pays comme la Chine.

Ces écoles sont une richesse à maintenir car elles répondent à un besoin clairement exprimé par les entreprises qui exigent d'elles un niveau scientifique élevé. "

int_podium Le classement des programmes des écoles généralistes post-prépa

En 2019-2020, ce sont les diplômes d’ingénieurs de l’X - École polytechnique, de CentraleSupélec, de Mines Paris Tech, de l’ENSAE ParisTech et des Arts et Métiers Paris Tech qui sont en tête du classement Eduniversal des meilleurs programmes de Grandes Écoles d'Ingénieurs généralistes Post-prépa.

3

Vous souhaitez en savoir +
sur le classement Eduniversal ?